Logo Club de l'Epagneul Breton

Authentification

Connexion réservée aux membres du CEB à jour de cotisations.

English
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Actualités

Carnet noir

Publié le 28/04/2020

Raymond nous a quitté en ce mois d'avril. Raymond était de ceux qui ont donné ses titres de noblesse à la cynophilie. Ce n'était pas un éleveur mais un dresseur perfectionniste jusqu'au bout des ongles sachant faire ressortir les qualités d'un chien. Il a permis à bon nombre d'éleveurs de promouvoir leurs chiens et a participé au travail de sélection des élevages français.
Raymond était devenu au fil des années une référence dans le dressage, sur le ton de la boutade il me disait : »tu m'amènes une chèvre et je te la mets au rapport forcé. » Je pense avec le recul qu'il y serait arrivé. Un soir au printemps je l'ai vu faire rapporter à l'issue d'un pari un billet de 50F à un chien pris au hasard dans son fourgon. Il avait pour lui la patience, la connaissance du chien et une psychologie qui ont fait de lui un des plus grands dresseurs français et internationaux.
C'était aussi dans la vie quelqu'un d'aimable et particulièrement attachant. Il savait faire preuve de diplomatie. Avec Raymond, il n'y avait pas de problème seulement des solutions.
Je me souviens des soirées passées à l'auberge de la bergerie à Herm lors des saisons de gibier tiré. Le patron Pierrot était un peu taciturne et pour obtenir une chambre il fallait être recommandé par Raymond qui avait su amadouer cet ours un peu bourru. Si on était ami avec Raymond on l'était avec Pierrot. Un jour je descendais en Corse passant non loin de chez Raymond avec ma femme et mes enfants je suis passé le voir l'accueil et la soirée passée en sa compagnie resteront pour moi inoubliables.
Je ne l'avais pas revu depuis quelques années et je reste avec cette image d'un ami avec le cœur sur la main, toujours compatissant et prêt à rendre service.
Adieu Raymond.

Yves Joncour

 

Voir toutes les actualités

Club de l'Epagneul Breton - Fondé en 1907 - Affilié à la Société Centrale Canine (SCC)
Association reconnue d'utilité publique
Siège social : 3 chemin du Tuquet Blanc, 47300 PUJOLS.

Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1162661. © CEB 2006-2012